Etude PAPYRUS : Mesurer l’impact de la pratique de CycléoONE

Cottos Médical promeut, depuis début octobre, aux côtés de responsables scientifiques de l’ Institut de Formation en Education Physique et Sportive d’Angers, une étude visant à mesurer l’impact de la pratique du simulateur de vélo connecté CycléoONE sur le quotidien des personnes âgées institutionnalisées. Cette étude est menée au sein de 6 établissements du Groupe VYV.

En quoi la pratique d’une activité à la fois physique, cognitive et sociale permet-elle à une personne âgée de mieux vivre au quotidien ? C’est l’objet de l’étude qui vient de démarrer autour du vélo développé par Cottos Médical. CycléoONE est aujourd’hui utilisé dans soixante lieux d’hébergement de personnes âgées sur tout le territoire.

Se déplacer au quotidien en confiance

Chez une personne âgée, la confiance pour effectuer des activités quotidiennes en autonomie sans crainte de chuter est essentielle. Perdre cette confiance peut très vite entraîner une baisse des déplacements, de la mobilité, et par suite, de l’estime de soi. Hors de chez soi, les risques de chute sont omniprésents : traverser la route, utiliser les transports en commun, emprunter des marches, faire des courses… toutes ces activités nécessitent une certaine assurance. A son domicile, d’autres difficultés sont présentes : atteindre un objet sur une étagère, faire son ménage, se déplacer pour aller répondre au téléphone, prendre une douche, sont autant de déplacements au cours desquels une chute peut se produire.

Mesurer son degré de confiance

Clara, Pierre et Thibault sont étudiants en master 1 à l’IFEPSA. Toutes les douze semaines, ils rencontrent des personnes âgées utilisatrices de CycléoONE afin d’étudier si la pratique du simulateur de vélo a un impact sur le degré de confiance de ces personnes, mais aussi sur leur estime de soi et leur mémoire. Leur étude est encadrée par Anne COURBALAY et Florian CONGNARD Enseignants-Chercheurs de l’Université Catholique de l’Ouest, membre de l’équipe de recherche « Activité Physique, Sport, Corps et Santé » (APCoSS) et, au sein de Cottos Médical, par Antoine JAMIN, ingénieur R&D-doctorant.

Pour leur recherche, ils utilisent notamment l’échelle d’efficacité personnelle face à la chute (M-FES). Celle-ci permet de mesurer le taux de confiance d’une personne dans la réalisation d’activités du quotidien par peur de la chute (par exemple pour traverser la route ou prendre un transport en commun). Elle consiste à attribuer une note de confiance à 14 tâches quotidiennes sur une échelle de 1 à 10.

Une étude à plus grande échelle

Le Groupe de protection sociale, mutualiste et solidaire VYV, qui regroupe près de 1200 établissements de soins sur le territoire, a été volontaire afin d’accueillir cette étude dans six établissements situés en Loire-Atlantique et dans le Maine et Loire. Déjà plus de quarante personnes âgées ont accepté de participer, de manière anonyme, à cette étude.

« Cette étude est la continuité logique d’une première recherche réalisée en début d’année auprès de seize résidences d’hébergement de Reims, explique Benjamin, Président de Cottos Médical. Nous constatons sur le terrain, et ce depuis le lancement de CycléoONE en EHPAD, que la pratique d’une activité de pédalage conjuguée à une sollicitation cognitive dans un cadre social actif apporte énormément de vitalité, et que cette vitalité a un impact direct sur la vie quotidienne. Pour exemple, un résident qui s’isolait a, après quelques jours de balade avec CycléoONE, décidé de retourner jouer aux cartes avec d’autres résidents alors qu’il restait coupé des autres depuis des mois! »

« Si les premiers résultats de l’étude entamée à Reims en début d’année allaient déjà dans ce sens, nous avons besoin qu’elle soit menée à grande échelle et la participation de L’IFEPSA et du Groupe VYV nous apporte énormément ».

Rendez-vous en fin de premier semestre 2020 pour l’analyse de cette étude !

 11 novembre 2019