Le CHU de Caen teste le vélo connecté Cycléo

Cottos Médical est une jeune entreprise de la Silver Economy qui a lancé en mai 2017 un équipement innovant : Cycléo. Il s’agit d’un vélo d’appartement connecté avec une ergonomie adaptée aux personnes âgées. Ce vélo sécurisé propose une balade virtuelle dans différents environnements (forêt, bord de mer, village d’antan, rivière…) à des personnes qui ont peu d’autonomie de déplacement. Destiné prioritairement aux établissements d’hébergement de personnes âgées, le concept a déjà séduit plusieurs acteurs du bien vieillir. Les praticiens du CHU de CAEN, afin de pouvoir mesurer les bienfaits de Cycléo sur le terrain, disposeront d’une mise à disposition du vélo connecté au sein de la résidence La Charité.

De la découverte à la mise en place d’un projet recherche

Après avoir bénéficié d’une première démonstration de Cycléo en juin 2017, le CHU de Caen et M. Fabrice Angot, animateur à la résidence La Charité, avaient eu l’initiative de faire découvrir aux caennais et caennaises le vélo connecté de la start-up angevine lors de la Semaine bleue. Organisée en octobre dernier, une journée thématique autour des bienfaits de l’activité physique pour les personnes âgées a permis au grand public d’essayer le vélo connecté avant de suivre les conférences menées par les docteurs Antoine Desvergée et Gilles Loggia, praticiens hospitaliers au CHU de Caen. Cette complémentarité entre les ambitions de COTTOS Médical et les recherches menées par les praticiens hospitaliers a naturellement menée à une réflexion sur l’intérêt éventuel d’un projet de recherche à partir de 2018.

Un test de 6 semaines pour mesurer les bienfaits éventuels

Afin d ’étudier la pertinence d’une mise en place d’un projet de recherche, les médecins de gériatrie, de psychiatrie et de médecine physique et réadaptation du CHU de Caen pourront tester in situ l’impact du vélo connecté sur les résidents de la résidence pour personnes âgées – La Charité. Cet EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et USLD (unité de soins de longue durée) accueille 260 résidents en perte d’autonomie physique et/ou psychique sur un site indépendant des hôpitaux Côte de Nacre et et Clémenceau.
 
 
 

 4 janvier 2018